Calibration et stabilité des antennes

Les antennes de chaque station de référence Orphéon possèdent toutes un modèle de calibration absolue afin de savoir très précisément où se situe la mesure (centre de phase de l’antenne) en fonction de la position des satellites dans le ciel.

Les mâts d’antenne sont conçus (diamètre et épaisseur de tôles) pour assurer une stabilité subcentimétrique du centre de phase de l’antenne, dans toutes les conditions météo usuelles (dilatation sous l’effet de la température et vibration sous l’effet du vent).

© geo++

Procédure de mise en station

Après la mise en place définitive d’une station de référence sur un nouveau site ou bien après une maintenance, nous obtenons une première positions approximative de ce site par observations sur une durée minimum de 72 heures. Cette durée permet d’obtenir les premières coordonnées du site. Puis ces observations sont conduites sur un mois afin d’acquérir les séries temporelles qui serviront au calcul de la position grâce au logiciel GNSS Bernese : logiciel de traitement de données multi-GNSS scientifique de haute précision développé à l’ Institut astronomique de l’Université de Berne ( AIUB ).

L’ensemble des sites est mis en référence dans le RGF93 via une procédure « état de l’art » à partir des stations du RGP (Réseau GNSS permanent). Nous obtenons alors la position et les coordonnées tridimensionnelles précises du site que nous pouvons alors intégrer au réseau pour délivrer les services de corrections.

Paramètres LAMBERT et modèle Géoïde

En France métropolitaine et continentale, le système géodésique légal est le RGF93v2 qui correspond au système ETRF2000 époque 2009.0.

L’ensemble des coordonnées de nos stations est défini dans ce système. L’ellipsoïde associée est GRS80.

La projection légale est la projection conique conforme Lambert 93 9 zones. Chacune de ces zones couvrent une bande en latitude de 2°. Les intitulées des 9 zones sont :
CC42 / CC43 / CC44 / CC45 / CC46 / CC47 / CC48 / CC49 / CC50. « CC » pour conique conforme suivi de la valeur du parallèle central de la zone. Par exemple, CC48 couvre une bande en latitude allant du parallèle 47°N au parallèle 49°N. La définition de ces 9 zones assurent un recouvrement de 1° entre chaque zone.

Les paramètres de ces projections sont :

– Latitude origine : 42/43/…/50 suivant la zone considérée
– Parallèle automécoïque 1 : Latitude origine – 0.75°
– Parallèle automécoïque 2 : Latitude origine + 0.75°
– Méridien origine : 3°E
– Coordonnées origine : 1 700 000 E ; (1 000 000 x (Latitude origine – 41°)) + 200 000 N

En matière d’altimétrie, le système légal est l’IGN69, un système d’altitudes normales. La grille de transformation Hauteurs ellipsoïdale –> Altitude normale est RAF09.

Cette grille est une version améliorée du quasi-géoïde QGF98. Cette grille est disponible au format ASCII à : http://geodesie.ign.fr/contenu/fichiers/documentation/grilles/metropole/RAF09.mnt .
Cette même grille est disponible au format Trimble (ggf) à :  http://www.trimble.com/globalTRLTAB.asp?Nav=Collection-71 .

Auto-contrôle et surveillance 24h/24

Au quotidien, nous assurons la surveillance 24h/24, toute l’année, du positionnement de chacune de nos stations de référence à l’aide d’outils de monitoring intégrés dans nos plateformes de calcul de corrections (Spider et/ou TPP).

Le suivi de chacune des stations de référence est ensuite assuré à échéance régulière afin de contrôler la stabilité des sites. Des procédures de contrôle qualité interne sont assurées régulièrement.

Sur le terrain, nous contrôlons et comparons régulièrement les corrections obtenues du réseau en nous positionnant avec un récepteur GNSS mobile, comme le feraient nos clients, sur des points connus tels que les bornes IGN dont les coordonnées tridimensionnelles sont connues avec précision.

Alertes automatiques

L’ensemble du réseau est surveillé 24h/24 et des alertes sont envoyées en temps réels à notre support technique dès lors qu’un mouvement ou décalage d’une station de référence est observé par le système. Notre équipe est alors en mesure d’intervenir afin de s’assurer de maintenir une qualité de service constant dans le temps.

Mise en référence et contrôle externe du réseau

L’ensemble des sites du réseau Orphéon est mis en référence dans le RGF93 via une procédure « état de l’art » à partir des stations du RGP (Réseau GNSS permanent).

Leur suivi est ensuite assuré à échéance régulière afin de s’assurer de la stabilité des sites. Des procédures de contrôle qualité externe sont assurées régulièrement.

La mise en référence des sites et  la surveillance de leur stabilité est assurées par le RENAG dans le cadre de l’accord de partenariat.

La mise en référence des sites et la surveillance de leur stabilité est assurées par le RENAG dans un partenariat

En partenariat avec le RENAG

Géodata Diffusion est partenaire privé du RENAG (voir site du RENAG)

Le RENAG regroupe un ensemble de laboratoires de recherche et d’organismes d’Etat qui mettent en œuvre et utilisent les mesures GPS continues à des fins scientifiques.

Le RENAG est le réseau National GNSS des laboratoires de recherche français .

Ce réseau a vocation de recherche scientifique et d’observation de la Terre en géophysique interne, externe et en géodésie. Observatoire National, mettant en oeuvre et utilisant les mesures GPS continues à des fins scientifiques telles que : mesure des faibles déformations crustales, étude du contenu en vapeur d’eau de l’atmosphère, étude de la surcharge océanique et hydrostatique ou encore étude des mouvements gravitaires.

Devenu Service National d’Observation en 2006 il a pour mission d’acquérir, conserver et disséminer les données GNSS permanentes sur le long terme. A ce titre, il bénéficie du soutien financier de l’INSU-CNRS et du ministère de l’enseignement supérieur. Le RENAG est aujourd’hui une composante majeure du grand équipement national français RESIF-CORE et contribue à travers lui à la grande infrastructure européenne de recherche EPOS. Il bénéficie aussi de l’aide matérielle de plusieurs établissements publics tels que l’IGN, le CEA, l’IRSN et le CNES.

Depuis 2011, le RENAG archive et distribue en accès restreint les données du réseau Orpheon du partenaire privé Geodata Diffusion et utilise les données d’observation pour ses besoins de recherches scientifiques et universitaires.

null