L'utilisation de récepteurs GPS-GNSS, de plus en plus répandue, est soumis à quelques contraintes de réception liés à certains paramètres ou phénomènes pouvant affecter la qualité des signaux et donc les mesures réalisées.

Il est alors indispensable de bien comprendre l'ensemble de ces phénomènes pour pouvoir s'en affranchir lorsque c'est possible et tirer le meilleur parti de son équipement.

Masques et multitrajets

Dans les zones boisées ou bordées de constructions, il se peut que certains satellites soient masqués et donc inutilisables par le matériel sur le terrain pour établir une position correcte. Il se peut également que ces signaux proviennent des réflexions d’une nappe d’eau, de surfaces vitrées ou métalliques, de montagnes, d’arbres ou de constructions créant des multitrajets qui altère la précision du positionnement.

null

Masques et multitrajets

Limites de précision du positionnement par méthodes GPS / GNSS

Plusieurs erreurs naturelles affectent la mesure de distance satellite / récepteur :

  • Le biais d’électronique du satellite.
  • L’effet de l’erreur d’orbite.
  • L’effet de l’erreur d’horloge du satellite.
  • L’erreur de position du centre de phase de l’antenne du satellite.
  • L’allongement ionosphérique.
  • L’allongement troposphérique.
  • Les éventuels multi-trajets.
  • L’erreur de position du centre de phase de l’antenne du récepteur mobile.
  • L’effet de l’erreur d’horloge du récepteur.
  • Le biais d’électronique du récepteur.

Parmi toutes ces sources d’erreurs, la réfraction atmosphérique, responsable de l’allongement ionosphérique et troposphérique, ainsi que les erreurs d’orbites sont les plus problématiques, dans la mesure où :

  • elles ne peuvent pas être préalablement finement modélisées, (contrairement aux biais d’électroniques ou aux variations de centre de phase des antennes),
  • elles ne peuvent pas complètement s’annuler par différentiations multiples.

null

Les erreurs affectant la précision du positionnement par méthodes GPS / GNSS sont liées :

Origine de ces erreurs :

Source d’erreurInfluence absolue
 OrbitesEntre 2 et 50 mètres
 IonosphèreEntre 50cm et plus de 100 mètres
 TroposphèreEntre 1 et 50 cm

Pour déterminer la position, le récepteur GPS calcul la distance à laquelle se trouve les satellites au même instant à partir des données de leurs éphémérides et en se basant sur son horloge interne, connaissant précisément la trajectoire que suivent les satellites, le récepteur doit théoriquement utiliser la même heure que ces satellites.

Mais du fait de la désynchronisation de ces horloges et de perturbations dans la propagation des signaux, ce calcul perd en précision (on parle de pseudo-distances).

  • le signal est ralenti durant sa traversée de l’atmosphère (ionosphère et troposphère) de manière variable.
  • le signal peut être réfléchi par des éléments au sol (surfaces métalliques, vitrées, bâtiments ect.) avant d’être captées par le récepteur.
  • le signal peut etre bloqué et ne pas parvenir jusqu’au récepteur (masques), dans les villes, à causes d’arbres, de pont, de tunnels etc.
  • à la géométrie des satellites utilisés (PDOP),
  • aux erreurs affectant la mesure de distance entre les différents satellites vus et le récepteur de l’utilisateur.

Pour travailler correctement :

Il faut veiller à :

  • avoir les 5 satellites bien répartis 
  • la bonne répartition des satellites dans le ciel 
  • soit dans des environnements suffisamment dégagés,
  • soit avec un nombre de satellites suffisamment important,
  • de manière à ce que le récepteur mobile de l’utilisateur puisse choisir les 5 meilleurs satellites utilisables parmi les 24 à 26 satellites classiquement observables en France avec un masque de 10° au-dessus de l’horizon.

Différents satellites

Jusqu’à aujourd’hui, nous utilisions le terme générique GPS pour Global Positionning System pour décrire les différents équipements de géo positionnement.

Toutefois, ce terme est en réalité le nom d’un ensemble de 24 satellites américains placés en orbite à 20 00 km d’altitude. Cette constellation de satellites qui était la première dans l’histoire a donc laissé son nom à la technologie de géo positionnement.

Ces satellites tournent autours de la terre et sont donc en déplacement constant. Pour établir une position, un minimum de 5 satellites est nécessaire.
D’autres constellations de satellites ont ainsi été mises en services par d’autres pays : Glonass pour la Russie, Beidou pour la Chine et plus récemment Galileo pour l’Europe a également été mis en service, toutes sont disponibles en France. L’ensemble de ces constellations est regroupé sous la seule appellation de GNSS pour Global Navigation Satellite System. Ces satellites tournent autours de la terre et sont donc en déplacement constant. Pour établir une position, un minimum de 5 satellites est nécessaire.

Le réseau Orphéon compatible avec Galiléo et BeiDou

Orphéon devient le premier reseau 100% Full GNSS de France

Depuis le 7 Septembre 2017, la totalité des stations de référence, l’infrastructure et les logiciels de calculs de correction nous permettent de délivrer des corrections NRTK Full GNSS comprenant

null

null

GPS + GLONASS + Galiléo + BeiDou.

L’offre de services la plus complète, tout est fait pour que vous puissiez profiter des performances du réseau Orphéon et travailler dans les meilleures conditions. Corrections temps réel, post traitement, application smartphone.

Des services de corrections 100% Galiléo et BeiDou en plus de GPS et GLONASS :

  • plus de satellites (+22 Galileo)
  • fixation plus rapide,
  • plus de  stabilité de mesure,
  • plus de disponibilité,
  • meilleur positionnement
  • moins de multitrajets

Dans votre pratique professionnelle, pour répondre à vos missions et vos obligations, vous pouvez compter la précision centimétrique du réseau Orphéon.

Disposez de votre abonnement temps-réel sans limite 24h/24 au sein de la zone de couverture que vous aurez vous même choisi. 

Un maillage régulier et une sécurisation du transfert de données pour une plus grande fiabilité et répétabilité au quotidien.

Choisissez votre zone de couverture et votre durée d’engagement en fonction de votre besoin réel pour un prix et des remises adaptés. 

  • Transmission internet mobile ... (précédent)
  • Choisir son matériel... (suite)